Négociateur ou négociatrice d’ententes forestières - Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL)

Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL)

Négociateur ou négociatrice d’ententes forestières

14 juin, 2017 — 28 juin, 2017

07/10/2017

Wendake (Québec)

Sous l’autorité du directeur de l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL), dans le respect des orientations et des politiques générales adoptées par l’IDDPNQL et des principes de la Stratégie de développement des Premières Nations du Québec et du Labrador, le négociateur ou la négociatrice d’ententes forestières aura à être à l’écoute des membres des équipes de négociation des Premières Nations afin de les outiller et de les accompagner pour augmenter leurs capacités à participer aux négociations d’ententes avec les promoteurs (industries, gouvernements, etc.) dans le secteur forestier.

Salaire selon l’échelle salariale en vigueur.

Horaire flexible et semaine de travail raccourcie. Assurances collectives et régime de retraite avantageux offerts.

Stationnement gratuit, stationnement pour bicyclettes, accessible en autobus.

- Assurer le développement, la mise en œuvre et le suivi des projets et des dossiers dont il est responsable et mener à terme des négociations d’entente dans le domaine forestier;
- Analyser les projets de mise en valeur des ressources par rapport aux préoccupations environnementales et socio-économiques des Premières Nations, et déterminer leurs impacts sur leurs droits, intérêts, valeurs et besoins afin d’assurer leur prise en compte dans les négociations d’ententes;
- Identifier et recommander des enjeux, orientations et stratégies autochtones en matière d’environnement et développement socio-économique, dans le cadre d’analyse de projets de mise en valeur des ressources et dans la négociation;
- Accompagner les Premières Nations à défendre des dossiers, projets, enjeux et orientations en matière d’environnement et de développement socio-économique lors de négociations;
- Agir à titre de représentant expert pour les Premières Nations, le cas échéant, dans son domaine d’activité auprès de comités ou de groupes de négociation;
- Planifier, concevoir, coordonner et développer les outils requis pour l’analyse des projets de mise en valeur des ressources et d’aide à la négociation;
- Élaborer et recommander des objectifs, des orientations, des cibles et des indicateurs dans le cadre de négociations, les implanter et en faire le suivi;
- Assurer une liaison continue avec les communautés des Premières Nations et être à l’écoute de leurs besoins;
- Développer des mécanismes de gestion de l’information et de communications afin d’assurer une mise en œuvre appropriée des ententes;
- Préparer et donner des conférences et des ateliers de formations;
- Assumer divers mandats ponctuels ou spéciaux liés au projet.

Le ou la candidat(e) doit être disponible pour se déplacer occasionnellement et avoir un permis de conduire valide. Il ou elle doit être en mesure de travailler dans des contextes variés.

-Le ou la candidat(e) membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec sera grandement considéré(e);
-Le ou la candidat(e) doit avoir un intérêt significatif et posséder des connaissances techniques suffisantes dans le domaine des ressources naturelles, des évaluations environnementales, des processus de négociation, de consultation et d’accommodements;
-Le ou la candidat(e) doit avoir une bonne connaissance des enjeux, priorités, perspectives et aspirations des Premières Nations en matière de développement socioéconomique, de consultation et d’accommodement;
-Le ou la candidat(e) possédant des connaissances des droits et de la jurisprudence autochtone sera grandement considéré(e);
-Le ou la candidat(e) possédant une expérience de travail auprès d’un organisme autochtone ou des Premières Nations ainsi qu’une expérience de travail en milieu autochtone sera grandement considéré(e);
­-Le ou la candidat(e) doit avoir une bonne connaissance des outils informatiques usuels (Word, Excel, PowerPoint, Publisher, Outlook, etc.);

- Habiletés à communiquer à l’oral et à l’écrit
- Sens de l’organisation
- Capacité d’analyse et de synthèse
- Sens des responsabilités
- Capacité d’adaptation et autonomie
- Flexibilité
- Habiletés relationnelles, entregent
- Jugement

­Le ou la candidat(e) doit posséder un diplôme universitaire ou autre équivalence dans un des domaines suivants : sciences de l’environnement, sciences de la nature (foresterie, biologie, développement durable, etc.), droit, économie, administration des affaires, ou autre domaine lié au développement durable et à la négociation. Un diplôme de deuxième cycle pertinent (M.Sc., M.Env., etc.) est un atout;

­Le ou la candidat(e) doit pouvoir démontrer une excellente maîtrise du français et de l’anglais à l’oral et à l’écrit. La connaissance d’une langue autochtone est un atout;

Veuillez faire parvenir votre candidature (lettre de présentation et curriculum vitae) à l’intention de Michael Ross aux coordonnées suivantes :

Courriel: info@iddpnql.ca

À compétence égale, l’IDDPNQL accorde une priorité aux candidats autochtones.

Seuls les candidats retenus en présélection seront contactés.